Magus of the library, tome 1 – Mitsu Izumi

magus-of-the-library-1-ki-oon図書館の大魔術師(Toshokan no Daimajutsushi) — Ki-oon
Manga — Seinen
07/03/2019 — 242 pages — 7,90 €

Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

Magus of the library est un manga qui me faisait envie depuis un moment. Comment, en effet,  ne pas être attiré par son sujet si original — les bibliothèques — quand on est soit même une amoureuse des livres ? Je ne cessais cependant de repousser son achat, car je n’aimais pas vraiment sa couverture. Oui, ceci est une raison totalement superficielle, mais je ne peux m’empêcher de trouver au personnage qui est dessus un air un peu niais. Autant dire qu’une fois le livre refermé, j’ai eu honte de ne pas l’avoir lu plus tôt, puisque ce premier tome est un énorme coup de cœur.

Le lecteur suit les aventures de Shio, un enfant dont le physique particulier suscite la moquerie et le rejet des gens qui l’entourent. Il trouve du réconfort dans la lecture tout en attendant le jour où un héros viendra enfin le sortir d’un quotidien qu’il déteste… Mais l’arrivée dans son village d’un groupe de bibliothécaires à la recherche d’un grimoire magique pourrait bien lui faire comprendre qu’il n’appartient qu’à lui de devenir le héros de sa propre histoire… Mes aprioris sur le personnage (à cause de cette histoire de couverture) n’ont pas fait long feu puisque que je me suis tout de suite attachée à ce petit passionné de lecture, ainsi qu’à Sedona, une spécialiste des livres pleine de fougue aux discours enflammés. Cependant, les péripéties vécues par Shio dans ce tome suivent une intrigue somme toute assez classique (le héros rejeté va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie en même temps qu’un acte courageux va commencer à lui valoir la reconnaissance de ses pairs), ce n’est donc pas ici qu’il faut rechercher les raisons de mon coup de cœur. En fait, la force de ce manga tient en deux points : son univers et les thématiques abordées.

« Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde ! »

Mitsu Izumi nous plonge dans un univers riche et merveilleux teinté d’Orient, grâce à de sublimes illustrations. Il n’y a qu’à voir le soin apporté aux couvertures et reliures des livres ou aux différents tissus et ornements… Chaque planche regorge de détails qui ravissent l’œil, tout en restant très lisible. Au fil des pages, le lecteur fait la rencontre de quelques unes des races qui peuplent ce monde, tels que les Huron ou les Cocopa, mais aussi de créatures animales aux allures fantastiques qui ajoutent une touche enchanteresse à l’histoire. L’intrigue de ce premier tome se concentre surtout sur le village natal de Shio, mais je ne doute pas que la suite nous réservera de nombreux voyages, et j’ai hâte d’explorer ce monde aux côtés des personnages !

Magusofthelibrary-kahunas

L’univers de Magus of the library semble avoir eu une histoire tourmentée car, comme je l’ai dit plus haut, plusieurs personnages font référence à un événement cataclysmique ayant entraîné le massacre de plusieurs peuples. A l’issue de ce conflit, un mage désireux de protéger les écrits de toutes les ethnies a fondé la grande bibliothèque centrale d’Afshak et chargé ses disciples, les kahunas, de protéger les textes. Les informations sur cet établissement ne nous ont pour l’instant été données qu’au compte goutte, et je suis impatiente d’en apprendre d’avantage sur cette institution.

Vous l’aurez compris, les livres et les bibliothèques sont donc au cœur de l’intrigue de ce manga. L’auteur traite ainsi avec brio de thématiques très fortes comme l’impact de l’écriture et de la lecture sur les hommes, la protection du patrimoine écrit et la question de l’accès à la lecture pour tous et non réservé à une élite fortunée…  Izumi Mitsu, au travers des kahunas, nous livre également des informations très intéressantes sur l’imprimerie ou les étapes de réparation d’un livre ancien… Autant de sujets qui ne peuvent que résonner intensément dans le cœur de tous les accros à la lecture !

EN BREF, MAGUS OF THE LIBRARY C’EST :

Un immense coup de cœur ! Avec de sublimes illustrations, Mitsu Izumi ouvre au lecteur les portes d’un univers enchanteur et lui offre une histoire captivante, poétique, et teinté de féérie. Les personnages sont attachants, et j’ai été très sensible aux différentes thématiques abordées par la mangaka. Véritable ode à l’écrit et à la lecture, ce manga ne peut que conquérir les amoureux des livres et leur mettre des étoiles plein les yeux!

20/20

3 réflexions sur “Magus of the library, tome 1 – Mitsu Izumi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s